Dans « LA NOTE D’ANALYSE » n° 74 de janvier 2019 de France stratégie, il est indiqué que « Le montant des dépenses publiques en France a atteint 56,5 points de PIB en 2017, soit le ratio le plus élevé de l’Union européenne. Quatre missions regroupent l’essentiel de ces dépenses. La redistribution des revenus via les prestations monétaires absorbe 20 points de PIB, la fourniture de services sociaux et culturels (santé, éducation, etc.) 17,5 points. Les fonctions régaliennes (défense, police, justice, fonctionnement de l’administration générale) mobilisent près de 9,5 points de PIB. Enfin, la France consacre 7 points de PIB au soutien à l’économie marchande, via subventions et investissements publics. »

En matière d’éducation, la France apparaît très en dessous des pays nordiques mais dans la moyenne des autres pays. Les auteurs Christophe Gouardo et Fabrice Lenglart estiment possible d’augmenter de 0,2 points de PIB les dépenses d’éducation, et de les porter de 4,9 % à 5,1 % dans un contexte de réduction des dépenses publiques, mais ils en soulignent la difficulté.


admin-MyFAPEG

secrétaire FAPEG

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils