Dans un rapport de Jean‐Marc Desprez et Bénédicte Abraham, IGEN (inspecteurs généraux de l’éducation nationale) que vient de publier le ministère les rapporteurs estiment que « l’inclusion, individuelle, partielle ou totale, se développe progressivement et de façon très variable selon les différentes académies et établissements (qu’ils ont) visités », qu’elle peine à évoluer « sans une implication de tous les acteurs ».

« Le  principe  d’inclusion  se  maintient  dans  un  entre‐soi  où  perdurent  des  modalités  d’accompagnement et de soutien aux élèves en grande difficulté, mais aussi des habitudes de  fonctionnement et des organisations pédagogiques traditionnelles. La construction des modalités  inclusives mises en œuvre au cycle 3 doit être poursuivie, prolongée au cycle 4, en réponse à la loi  et aux enjeux d’une École inclusive…  il s’agit donc d’aller vers un approfondissement des apprentissages à  l’issue du cycle 3 de consolidation des acquis tout en visant les compétences à travailler du cycle 4  des programmes ayant fait l’objet d’une adaptation.

Bilan des sections d’enseignement général professionnel adapté (SEGPA), rapport IGEN n° 2018-076, juillet 2018

Catégories : Education

admin-MyFAPEG

secrétaire FAPEG

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils