Un article de Louise Tourret dans Slate intitulé : L’annonce de la suppression de 1.800 postes dans l’Éducation nationale n’est finalement pas si surprenante.

« Et c’est dans ce calme apparent qu’est tombée une nouvelle que peu de spécialistes avaient vu arriver: 1.800 postes vont être supprimés dans le second degré et l’administration.[…] Beaucoup se demandent ce matin si les économies de postes n’étaient pas le véritable objectif de la réforme du lycée, même si Blanquer tente de faire passer les suppressions comme un moyen d’améliorer le pouvoir d’achat des profs. Un «travailler plus pour gagner plus» d’un autre temps, symbole fort de ce que l’exécutif veut pour l’Éducation nationale –poste budgétaire qui ne semble plus prioritaire aux yeux du gouvernement et qui, comme les autres, doit obéir à des objectifs totalement indépendants des besoins éducatifs de notre pays. »

Lire la suite


admin-MyFAPEG

secrétaire FAPEG

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils